Atlas Social de la métropole nantaise https://asmn.univ-nantes.fr Atlas social de la métropole nantaise fr Le retour en grâce du tramway... sans remise en cause de l’hégémonie de la voiture https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=622 Le tramway est devenu un mode de transport à la mode dans les villes françaises à partir des années 1980, après avoir quasiment disparu pendant deux à trois décennies. Nantes symbolise ce renouveau, car elle a été pionnière et possède l’un des réseaux les plus importants en France. Toutefois, cette politique volontariste a tout juste maintenu constante la part des transports en commun dans les déplacements des nantais et n’a pas remis fondamentalement en cause l’hégémonie de l’automobile. Tue, 01 Jun 2021 00:00:00 +0200 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=622 Comprendre les dessous de la carte scolaire (2/2) - De la ségrégation résidentielle aux contournements des collèges publics https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=609 Après une première planche mettant en avant le poids du clivage entre collèges publics et privés dans la fabrique de la ségrégation scolaire, celle-ci rappelle que la ségrégation scolaire n’est pas que le reflet des inégalités sociales dans les mondes urbains. Elle est aussi le produit d’une offre scolaire sectorisée et hiérarchisée entre les collèges, dont se saisissent plus particulièrement certains groupes sociaux. Mon, 17 May 2021 00:00:00 +0200 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=609 Comprendre les dessous de la carte scolaire (1/2) - Une forte ségrégation sociale entre collèges publics et privés https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=600 Les sciences sociales ont depuis longtemps établi que l’institution scolaire comptait parmi les lieux décisifs de la reproduction sociale. Pour tenter de comprendre une partie des mécanismes qui aboutissent à cette situation, il faut explorer la carte scolaire et son fonctionnement. Cette première planche montre ainsi que pour comprendre la ségrégation scolaire, il faut d’abord rappeler que les collèges publics et privés ne jouent pas avec les mêmes règles du jeu. Wed, 05 May 2021 00:00:00 +0200 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=600 Les pratiques d’art urbain à Nantes Métropole : des spatialités conditionnées par l’attitude des pouvoirs publics https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=587 L’art urbain (graffiti, tags) marque les murs de nos villes de manière hétérogène dans l’espace et le temps. Les interactions entre les pouvoirs publics et les artistes, souvent organisés en communautés, sont l’une des principales sources des appropriations différenciées des espaces urbains. À Nantes Métropole, l’attitude des pouvoirs publics prend plusieurs formes, entre mise à disposition de murs, promotion d’évènements artistiques, tolérance dans les zones en transition et effacement des marquages interdits. Fri, 26 Mar 2021 00:00:00 +0100 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=587 Déambulations autour des cinémas dans le périurbain nantais https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=582 Aller au cinéma n’est pas une pratique culturelle qui se limite aux centres des métropoles, contrairement à ce que certains discours stéréotypés laissent parfois croire. Elle est également fréquente au cœur des petites villes françaises. Entre projets de multisalles ou mono-écrans, et cinémas situés dans un bourg ou une zone commerciale périphérique, les spatialités et les pratiques sont variées. Des déambulations ont permis de partir en quête de l’espace fabriqué par le cinéma dans le périurbain nantais. Thu, 11 Mar 2021 00:00:00 +0100 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=582 La trajectoire d’habiter de S. mineur isolé étranger dans la métropole nantaise https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=572 C’est six mois après son arrivée à Nantes que S., un mineur isolé d’origine Bengali, a bien voulu retracer chronologiquement les différentes étapes de sa trajectoire résidentielle dans l’espace métropolitain nantais. Nécessairement singulier, son chemin dessine une géographie intime dont les contours laissent néanmoins percevoir les conditions d’accueil à la nantaise. Thu, 18 Feb 2021 00:00:00 +0100 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=572 Pratiques spatiales et imaginaires des personnes exilées https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=560 Dans l’esprit des travaux de l’urbaniste Kevin Lynch qui définissait « l’image collective » comme une représentation mentale commune à un groupe d’habitants d’une ville, cette planche appréhende un imaginaire partagé par les personnes exilées du square Daviais. La carte proposée est une synthèse des cartes mentales produite par d’anciens habitants du square Daviais, un an et demi après leur arrivée à Nantes. Cette proposition cartographique se veut une représentation sensible de Nantes telle qu’elle est pratiquée et perçue par ce groupe d’hommes. Loin des cartes classiques, la carte qui émerge de ces entretiens, entre science, art et militantisme, n’a finalement qu’une ambition : présenter une traduction possible du réel. Fri, 12 Feb 2021 00:00:00 +0100 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=560 Retour sur les trajectoires d’habiter des personnes exilées du square Daviais https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=552 Le camp de personnes exilées qui s’est improvisé au square Daviais à l’été 2018 constitue l’une des manifestations les plus tangibles de la « crise de l’accueil » à Nantes. Cet évènement a mis en lumière de nouvelles géographies d’habiter, celles des personnes exilées. Cet habiter se révèle temporaire, fragile et parfois même illégal. Ici et là, pour de courts ou longs instants, les personnes exilées ont engagé des relations sociales, se sont appropriées un « chez-soi », ont investi un lieu de consommation ou d’échange. Thu, 04 Feb 2021 00:00:00 +0100 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=552 Du LU au square Daviais, chronique des mobilisations pour l’hébergement des étrangers à Nantes (2012-2018) https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=541 Avec la régionalisation de la demande d’asile dès 2006 puis la fermeture des plateformes départementales en 2012, les demandes d’asile augmentent de 157 % en Loire Atlantique entre 2009 et 2011. Après les espoirs déçus du quinquennat de F. Hollande, des collectifs regroupant diverses organisations de la cause des étrangers occupent successivement des interstices urbains de l’espace nantais. La ville accueillante se dessine dans la succession des cycles d’occupation/expulsion de la période 2012-2018. Fri, 29 Jan 2021 00:00:00 +0100 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=541 La ville attractive et la place des étrangers à Nantes (1989-2012) https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=530 À Nantes, l’hospitalité demeure un enjeu politique de longue date, en témoigne la devise de la ville « Neptune favorise ceux qui voyagent ». Suite à l’élection de J.-M. Ayrault en 1989, l’accueil des étrangers devient un des rouages de la politique d’attractivité de la ville (rénovation mémorielle du passé négrier et promotion d’une ville ouverte sur le monde). Au-delà de l’image d’une ville hospitalière et cosmopolite, les mobilisations sociales pour la cause des étrangers, mais aussi autour de la mémoire coloniale de la ville, façonnent une hospitalité à la nantaise, débordant parfois cette politique municipale volontariste. Fri, 22 Jan 2021 00:00:00 +0100 https://asmn.univ-nantes.fr/index.php?id=530